Assurément Leasing

Crédit auto avec des petites mensualités : conditions et simulation

Vous souhaitez souscrire un crédit auto avec des mensualités réduites ? Découvrez toutes les étapes à suivre.

Comparateur Crédit Auto
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

De nombreux Français décident de souscrire un crédit auto pour financer leur véhicule. Ceux qui disposent d’un budget serré préfèreront opter pour un financement avec de faibles mensualités. Comment bénéficier un crédit auto pas cher ? Nos réponses et conseils.

A quoi sert le crédit auto ?

Le crédit auto est une avance d’argent proposée par une banque, un organisme de crédit ou un concessionnaire, en vue de financer un véhicule neuf ou d’occasion ou encore les frais accompagnant l’acquisition du véhicule (documents officiels, équipements, entretien, assurance, assistance, extension de garantie…). Il revient à l’organisme de crédit de payer le vendeur du véhicule à la place de l’acheteur. En contrepartie, ce dernier lui rembourse chaque mois une partie du montant versé augmenté des intérêts.

Quant aux caractéristiques du crédit auto, il faut savoir que les banques peuvent accorder jusqu’à 75 000 euros sur une durée de 84 mois maximum pour une voiture neuve, de 72 mois maximum pour une voiture d’occasion. Pour rappel, plus la durée d’emprunt est longue, moins les mensualités de crédit seront élevées. Toutefois, en contrepartie, le coût total du crédit sera plus important.

Pourquoi choisir un crédit auto pour financer son achat ?

La souscription d’un crédit auto représente une solution alternative intéressante pour les ménages disposant d’une épargne insuffisante pour financer leur projet d’achat dans son intégralité. Cela leur donne la possibilité de choisir le véhicule qui leur convient : une citadine pour un jeune conducteur, un monospace pour une grande famille, une berline pour un couple…

Si le crédit auto peut aller jusqu’à 75 000 euros, la plupart des emprunteurs se contentent de 13 000 à 15 000 euros pour trouver un véhicule avec un bon rapport qualité/prix, sachant que le crédit peut être complété par un apport personnel.

Le crédit auto présente un autre avantage : le paiement des mensualités ne démarre qu’à compter de la livraison du véhicule. Cela signifie qu’en cas de problème mécanique ou de défaut de fabrication, il est toujours possible de refuser l’achat du véhicule et le prêt qui y est associé.

En revanche, il faut garder à l’esprit que le crédit auto engage l’emprunteur sur plusieurs années. De plus, sa souscription est conditionnée à la fourniture de justificatifs de dépenses, notamment le bon de commande du véhicule.

Quelles sont les conditions d’octroi d’un crédit auto avec de petites mensualités ?

Pour obtenir un crédit auto avec de faibles mensualités, il faut être en mesure de justifier de revenus suffisants et pérennes ainsi que d’un taux d’endettement inférieur à 33 %. Autrement dit, la mensualité de crédit, cumulée avec les éventuels autres prêts en cours, ne doit pas excéder un tiers des revenus perçus.

Si le prêteur juge votre dossier trop fragile, il est en droit de refuser votre demande de crédit auto. Plusieurs motifs peuvent être évoqués :

  • Un taux d’endettement trop élevé: si vous avez déjà plusieurs crédits en cours de remboursement et que votre taux d’endettement est supérieur à 33 %, le remboursement d’un prêt supplémentaire peut vous placer dans une situation financière délicate ;
  • L’existence d’un ou plusieurs incidents de paiement sur d’autres prêts bancaires: lors de la souscription, les banques consultent systématiquement le Fichier des incidents de paiement des crédits aux particuliers (FICP) et le Fichier central des chèques (FCC). Si vous y êtes inscrit, il y a de fortes chances qu’elles rejettent votre demande ;
  • Une mauvaise gestion des finances: le prêteur examinera la manière dont vous gérez vos finances. Si vous êtes régulièrement à découvert, il ne prendra pas le risque de vous prêter de l’argent ;
  • Un profil jugé trop risqué: l’organisme de crédit peut refuser une demande de prêt dès lors qu’il estime que le profil du demandeur est jugé à risques en raison d’une situation professionnelle instable ou de revenus insuffisants par exemple ;
  • Un montant de crédit trop élevé: si votre situation financière actuelle ne vous permet pas de rembourser le crédit, la banque ne donnera pas suite à votre demande.

Pour éviter un éventuel refus de la part de la banque, pensez à faire une simulation de crédit auto en ligne. Cet outil vous permettra de savoir si vous êtes en mesure d’obtenir ce financement et à quel coût.

Si vous faites face aux refus successifs des banques suite à votre demande de prêt, vous pouvez toujours demander le réexamen de votre dossier, solliciter d’autres organismes financiers, contacter la Banque de France, constituer un apport personnel, mettre en place un rachat de crédit. Pour définir quelle est la solution la plus adaptée à votre profil, n’hésitez pas à faire appel à un courtier spécialisé en crédit auto.

Bien choisir son crédit auto : nos conseils

Vous souhaitez souscrire un crédit auto avec de faibles mensualités ? Ces conseils vous aideront à choisir la meilleure offre :

Faire jouer la concurrence

L’obtention de la meilleure offre de crédit auto avec de petites mensualités passe par la mise en concurrence des banques et organismes de crédit. Pour gagner du temps, vous pouvez recourir à un comparateur 100 % en ligne, gratuit et sans engagement.

Se pencher sur le TAEG

Le taux annuel effectif global englobe tous les frais liés au crédit. La loi oblige les banques à mettre en avant cet indicateur dans leurs publications.

Bien déterminer la durée du crédit

La durée de remboursement a toute son importance car elle impacte le coût total du crédit et doit être adaptée à votre situation financière.

Adapter le montant des mensualités

Comme la durée d’emprunt, le montant des mensualités doit être en adéquation avec votre capacité de remboursement.

Consulter les frais annexes

Avant de souscrire un prêt auto, il est vivement conseillé d’analyser les conditions incluses dans le contrat de crédit. Si besoin, faites-vous accompagner par un professionnel.