Assurément Leasing

Crédit auto sans justificatif de salaires : conditions et simulation

Vous envisagez de souscrire un crédit auto pour financer l’achat d’un véhicule neuf ou d’occasion ? Peut-on obtenir ce financement sans justificatif de salaires ?

Comparateur Crédit Auto
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Le crédit auto permet de financer l’acquisition d’un véhicule sans forcément devoir justifier d’un apport personnel. Mais est-il possible de souscrire un prêt auto sans justificatif de salaires ? Quelles sont les conditions imposées par les banques ? Réponses.

Rappels sur le crédit auto

Le crédit auto est un type de crédit à la consommation souscrit auprès d’une banque ou d’un organisme financier mettant à disposition une somme d’argent en vue de financer l’achat d’une voiture neuve ou d’occasion.

Il existe plusieurs types de crédit auto :

Le crédit auto affecté

Le crédit auto affecté donne la possibilité d’emprunter jusqu’à 75 000 euros sur une durée minimum de 3 mois. Aucune durée de remboursement maximum n’est établie sur le plan légal.

Dans le cadre du crédit auto affecté, la somme obtenue est exclusivement dédiée à l’achat du véhicule. L’emprunteur doit donc fournir un justificatif d’achat (devis, facture, bon de commande…) à la banque.

Le crédit personnel

Le prêt personnel est un crédit amortissable destiné aux particuliers qui souhaitent financer des besoins personnels ou l’achat de biens de consommation courante. Contrairement au crédit auto affecté, la somme obtenue dans le cadre d’un crédit personnel peut être utilisée librement. En contrepartie, le taux d’intérêt associé est plus élevé.

La location avec option d’achat et la location longue durée

La location avec option d’achat (LOA) ne doit pas être confondue avec la location longue durée (LLD). Si les deux formules permettent de disposer d’un véhicule en payant des loyers mensuels, la LOA va plus loin en donnant la possibilité de devenir propriétaire du bien à la fin de la période de location.

Quel que soit le type de crédit auto choisi, le taux d’intérêt varie en fonction du montant et de la durée de remboursement définis. Plus la durée d’emprunt est courte, plus le taux est faible et inversement.

Quelles sont les conditions pour souscrire un crédit auto ?

Plusieurs facteurs sont pris en compte par les établissements de crédit avant d’accorder un prêt auto :

Le niveau de revenus

Pour obtenir un crédit auto, il faut être en mesure de justifier de revenus fixes et réguliers. Si un CDI ou un emploi dans la fonction publique constitue un atout indéniable, les travailleurs indépendants, en CDD ou en contrat d’intérim ne sont pas pour autant exclus de l’accès au crédit.

Le taux d’endettement

Le taux d’endettement correspond au rapport entre les revenus nets du foyer et les mensualités de crédit. En France, la plupart des banques se basent sur un taux d’endettement de 33 % voire de 35 %.

Le reste à vivre

Le reste à vivre est la somme qu’il reste chaque mois à un ménage après avoir payé les charges fixes et mensualités de crédit. Le reste à vivre minimum s’établit environ à 750 euros pour une personne seule, à 900 euros pour un couple sans enfant auquel s’ajoute 150 euros par enfant.

L’âge

Les emprunteurs peuvent souscrire un crédit auto au-delà de 65 ans mais les conditions imposées par les banques sont particulièrement strictes. De plus, le taux d’assurance très élevé peut entraîner un dépassement du taux d’usure en vigueur et de fait un refus de financement.

L’apport personnel

L’apport personnel n’est pas indispensable pour décrocher un crédit auto. Toutefois, si votre dossier est fragile, vous avez tout intérêt à faire valoir cette épargne.

La situation financière

Les établissements prêteurs interrogent systématiquement la Banque de France pour s’assurer qu’aucun fichage n’est en cours (Fichier national des incidents de remboursement des crédits aux particuliers ou FICP, Fichier central des chèques ou FCC). Le fichage auprès de la Banque de France est l’un des principaux motifs de refus de financement par les banques.

Obtenir un crédit auto sans justificatif de salaires : est-ce possible ?

L’organisme prêteur aura besoin de plusieurs documents pour prendre sa décision d’accorder ou non le crédit auto :

  • Le bon de commande du véhicule, une facture ou une attestation de cession entre particuliers ;
  • Une pièce d’identité en cours de validité ;
  • Un justificatif de domicile de moins de 3 mois ;
  • Des justificatifs de revenus (bulletins de paye, avis d’imposition, déclarations de revenus…) ;
  • Un relevé d’identité bancaire (RIB).

Ainsi, rares sont les banques qui acceptent d’accorder un crédit auto sans justificatif de salaires. En effet, ce document permet de vérifier les informations fournies par le demandeur et de déterminer sa capacité de remboursement.

Comparer les offres de prêt auto sans justificatif de salaires

Pour identifier les organismes bancaires susceptibles de vous proposer une offre de crédit auto sans justificatif de salaires, vous pouvez utiliser un comparateur en ligne gratuit et sans engagement. Il vous suffit de remplir un formulaire rapide pour obtenir une liste des meilleurs contrats de crédit auto.

Pour gagner du temps, vous pouvez également faire appel à un courtier spécialisé en crédit conso. Ce professionnel se chargera d’effectuer les différentes démarches administratives à votre place et négociera les meilleurs taux de crédit. Passer par un courtier ne vous engage à rien puisqu’il n’est rémunéré qu’après la souscription.

Quel que soit votre choix, pensez dans un premier temps à faire une simulation de crédit auto sans justificatif de salaires. Cette étape vous permettra de déterminer la faisabilité du projet et plus précisément le coût total du financement ainsi que le montant des futures mensualités.

Vous l’avez compris, il n’est pas toujours possible de souscrire un crédit auto sans justificatif de salaires. Si vous faites face aux refus successifs des banques, vous pouvez toujours vous tourner vers le prêt entre particuliers. Qu’il soit contracté via une plateforme de financement participatif ou après d’une personne tierce, il est important de vérifier les conditions de remboursement du crédit et de formaliser cette démarche par écrit afin d’éviter toute situation litigieuse.