Assurément Leasing

Comment et où passer la qualification IRVE ?

Le secteur des bornes de recharge se dessine comme un marché porteur pour les années à venir. Avec la loi sur la transition énergétique qui prévoit la fin des véhicules à motorisation thermique d’ici 2040, la mobilité électrique se trouve favorisée. Le nombre d’installations de bornes de recharge est alors appelé à augmenter de manière considérable dans les prochaines années. Pour être en mesure d’installer une borne de recharge, les professionnels devront effectuer une formation pour obtenir la qualification IRVE.

Qualification IRVE : qu’est-ce que c’est ?

L’installation d’un point de recharge pour voiture électrique doit répondre à un certain nombre d’exigences instaurées par la loi, dont le recours à un professionnel qualifié IRVE (infrastructure de recharge de véhicule électrique). Il s’agit d’un électricien ayant été formé aux normes techniques régissant la mise en place d’une borne de recharge électrique et dont les compétences ont été reconnues par un organisme habilité tel que l’AFNOR ou Qualifelec. La qualification est délivrée par ces organismes à tout candidat remplissant les critères requis.

Le certificat IRVE obtenu permet à son titulaire d’installer une borne de recharge électrique de plus de 3,7 kW et d’en assurer la fiabilité et la sécurité.

Professionnel : pourquoi passer la qualification IRVE ?

Le marché des bornes de recharge est un secteur appelé à se développer rapidement dans les prochaines années avec la fin des véhicules à motorisation thermique annoncée pour 2040. Toute entreprise spécialisée en électricité souhaitant répondre aux besoins des consommateurs a intérêt à passer la qualification IRVE. Dans la mesure où cette qualification est exigée de tout technicien amené à installer une borne de recharge, elle permettra à son titulaire de grappiller des parts du marché. D’ailleurs, il est toujours bénéfique pour un professionnel de passer des qualifications en rapport avec son domaine d’activité. Une telle remise à niveau se révèle valorisante pour l’entreprise.

La qualification IRVE représente également un véritable gage de professionnalisme et de qualité. Pour l’obtenir, le professionnel devra suivre une formation et réussir les évaluations associées. Il est par la suite amené à intervenir sur un chantier d’installation de borne de recharge afin de mettre en pratique les connaissances acquises. Après toutes ces étapes, il pourra effectuer sa demande de qualification.

Comment obtenir la qualification IRVE ?

Il existe un certain nombre d’étapes à suivre pour se faire délivrer un certificat de qualification IRVE. Pour commencer, l’électricien intéressé par cette qualification devra suivre une formation auprès d’un centre formateur agréé par AFNOR ou Qualifelec. En fonction du type d’activité envisagée par le candidat, il aura le choix entre trois niveaux de qualification. Cependant, il est nécessaire de commencer par le niveau de base avant d’atteindre les niveaux supérieurs.

Une fois la formation IRVE effectuée, le candidat devra monter un dossier pour demander son certificat de qualification auprès d’un des organismes habilités. Ce dossier comprendra une attestation de formation et au moins deux références-chantier datant de moins de 4 mois. Cette demande est payante. Le dossier ne sera pas traité avant le règlement de la somme due fixée à 90,09 euros. Le dossier de demande de qualification adressée à AFNOR ou Qualifelec sera analysé par un comité spécial avant d’être approuvé. Cette approbation permettra de délivrer la qualification à l’intéressé.

Qualification IRVE : quels sont les prérequis ?

Pour être en mesure de passer la qualification IRVE de base, le professionnel devra remplir quelques conditions impératives. Il doit avoir un certain niveau d’expérience dans le domaine électrique en fonction de son diplôme. C’est ainsi qu’un électricien de niveau CAP/BEP sera tenu de justifier d’une expérience d’au moins 4 ans avant de faire sa demande, tandis qu’un électricien de niveau ingénieur n’aura besoin que d’un an d’expérience.

Le niveau de qualification supérieur demande en outre la maîtrise du calcul et de la conception d’installations électriques ainsi que la connaissance des réseaux informatiques. Pour ce qui est de la formation de niveau expert, elle n’est accessible qu’aux candidats ayant réussi les deux précédentes formations, ayant validé son stage de formation et connaissant les spécificités des installations employant le courant électrique continu.

Quels sont les organismes habilités à délivrer la qualification IRVE ?

Le certificat de qualification IRVE est délivré par deux organismes distincts. D’une part, le professionnel peut s’adresser à Qualifelec, un organisme de normalisation destiné aux professionnels du secteur de l’électricité. Qualifelec délivre les certificats de qualification IRVE permettant aux professionnels d’exercer dans le secteur de la borne de recharge électrique et de garantir une installation de qualité. L’obtention du certificat IRVE auprès de Qualifelec résulte de la volonté de la personne intéressée.

D’autre part, il y a l’AFNOR, un organisme de normalisation plus généraliste qui propose un programme de qualification IRVE. Cet organisme délivre également des certificats qui valident les compétences des installateurs IRVE. Les dossiers à fournir sont les mêmes d’un organisme à un autre. Néanmoins, il faut s’adresser à celui qui correspond à son centre de formation.

Quel est le coût d’une qualification IRVE ?

Le coût d’une qualification IRVE se compose des frais de formation et des frais de dossier lors de la demande de certification auprès des organismes dédiés. Les tarifs sont susceptibles de varier d’un centre de formation à l’autre, mais en moyenne, une formation de niveau 1 coûtera 350 euros HT. Elle est dispensée en 7 h soit une journée. Une formation de niveau 2 dure 14 h soit 2 jours de formation pour un tarif d’environ 690 euros HT. La formation de niveau 3 est aussi de 14 h et coûte en moyenne 790 euros HT. Il est toutefois possible d’optimiser les coûts en suivant en une seule session les trois niveaux de formation auprès de certains centres.

En ce qui concerne la demande de certificat de qualification, les frais sont fixés par chaque organisme. Chez Qualifelec, les demandeurs profitent d’un tarif forfaitaire pour un ou plusieurs indices probatoires. Les frais de dossier s’élèvent à 90,09 euros, quel que soit le nombre d’indices. Il faut compter les frais de qualification fixés à 250 euros, payables à la réception de la décision positive du comité d’approbation.