Assurément Leasing

Prix d’installation d’une Wallbox ou borne de recharge

La Wallbox à titre d’installation individuelle ou collective a du mal à se démocratiser à cause de son prix relativement élevé. Il est effectivement nécessaire de prévoir un budget important pour faire intervenir un électricien qui se chargera de mettre en œuvre la borne de recharge dans le respect des normes en vigueur. Par chance, il est possible d’atténuer l’investissement en sollicitant les subventions étatiques à l’instar de la prime ADVENIR.

Le prix de la borne de recharge

Le prix d’installation d’une borne de recharge dépend principalement de deux éléments : la puissance et les caractéristiques techniques du modèle choisi et le coût de la main-d’œuvre et des travaux annexes.

Le tarif d’une borne est étroitement lié à plusieurs facteurs, à commencer par le débit délivré. Les Wallbox dédiées à un usage domestique fonctionnent en courant alternatif sur réseau monophasé ou triphasé et offrent différents niveaux de puissance de 3,7 kW, 7,4 kW, 11 kW et 22 kW. Plus le flux est élevé, plus l’équipement est onéreux.

La marque tient également un rôle fondamental dans la tarification d’une borne de recharge. Les utilisateurs ont le choix entre plusieurs enseignes. Certains fabricants de matériels électriques comme Hager, Schneider, Ingeteam, Cahors ou Legrand proposent des solutions fiables de grande qualité aux consommateurs. Il existe aussi des marques qui se sont uniquement spécialisées dans la conception et production de bornes telles que Newmotion, EVBox, Wallbox ou e-totem. Sinon, les constructeurs automobiles ont aussi développé leurs propres solutions personnalisées qui ont pour défaut d’être légèrement plus coûteuses que chez les concurrents.

Les fonctionnalités avancées des bornes influencent aussi leur coût. Les modèles de dernière génération donnent la possibilité de régler la puissance de charge de 3,7 kW en 16 A à 22 kW en 32 A en fonction de la capacité maximale tolérée par le chargeur embarqué du véhicule. Il existe aussi des bornes très avancées d’un point de vue de la sécurité qui s’équipent de connecteurs détectant les arrachements et protégeant contre les arcs électriques. Les capteurs se chargent de surveiller la température pour prévenir les incendies. Certaines unités vont plus loin en fournissant un système de charge dynamique ou la recharge intelligente.

En moyenne, les prix d’une borne vont de 600 euros en entrée de gamme jusqu’à 2500 euros pour les infrastructures les plus performantes et sophistiquées.

Le coût de la main-d’œuvre et des divers travaux à prévoir

À part l’achat du matériel, un électromobiliste souhaitant disposer d’une Wallbox doit inclure les prix des travaux d’installation dans son budget. Le devis prend en compte divers paramètres tels que le coût de la main-d’œuvre, les accessoires, le transport des matériels ou encore le permis de construire.

Pour une borne de recharge standard, la main-d’œuvre est de 100 à 350 euros. Ce tarif passe à 750 à 1250 euros pour les bornes de recharge rapide. Quant aux modèles ultrarapides, la main-d’œuvre vaut entre 1500 à 3000 euros.

À cela s’ajoutent les travaux divers comme la réalisation des tranchées, la signalisation ou la restauration qui valent entre 50 et 500 euros en fonction de l’ampleur du projet. Il est également nécessaire d’intégrer les travaux connexes tels que la mise en place d’un abri, d’une protection ou d’un système monétique qui sont tarifés entre 250 à 2500 euros pour les bornes rapides et 5000 à 15 000 euros pour les ultrarapides. Le permis de construire exige un budget de 50 à 200 euros selon le modèle et la puissance tandis que le transport va de 100 à 1500 euros.

Qui doit installer la borne de recharge ?

Une borne de recharge doit respecter les diverses règlementations et normes en vigueur de type NFC 15-100 et IEC 60364, EV Ready 1.4 et IEC/EN 61851 et 62196. Pour que son installation s’effectue dans les règles de l’art, elle doit être confiée exclusivement à un technicien IRVE. Faire appel aux services de ce professionnel est devenu obligatoire depuis la promulgation du décret du 12 janvier 2017. Il est le seul à être habilité à réaliser la pose de Wallbox délivrant une puissance supérieure à 3,7 kW. Les formations permettant d’obtenir ces qualifications sont agréées uniquement par deux organismes à savoir l’AFNOR et Qualifec.

Solliciter l’intervention d’un technicien IRVE est très important pour être sûr d’avoir une installation sécurisée et parfaitement fonctionnelle. Si la mise en œuvre a été mal exécutée, il se peut que le véhicule ne puisse jamais se recharger. En effet, les voitures électriques ont été conditionnées pour stopper automatiquement l’échange de courant dès que des anomalies sont détectées. Grâce à l’électricien IRVE, les bénéficiaires de la borne continuent de profiter de la couverture offerte par l’assurance habitation en cas de sinistres ainsi que de la garantie de deux ans associée au matériel.

Comment réduire l’investissement lié à l’installation ?

Comme on a pu le constater, jouir d’une borne de recharge pour son véhicule électrique exige un investissement colossal. Pour ne pas avoir à mettre de côté le projet faute d’argent, il est possible d’obtenir des subventions gouvernementales afin d’alléger le coût des devis.

Les particuliers, les entreprises ainsi que les collectivités peuvent prétendre à la prime ADVENIR qui a pour vocation d’apporter une aide sur les coûts de fourniture et d’installation de points de recharge. Elle s’élève à un taux de 50% pour le résidentiel collectif, à 20% pour les entreprises et à 60% pour les parkings privés ouverts au public ou parkings publics en voirie. Des plafonds par point de recharge qui démarrent à 960 euros ont été instaurés. La prime n’est pas valable pour les bornes de 22 kW AC avec câble attaché, les remplacements de points de recharge existants ou les projets non conformes.

Les particuliers vivant des résidences individuelles sont aussi exclus du dispositif. Par chance, ils ont droit au Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique (CITE) qui couvre 75% des travaux dans la limite de 300 euros par borne. Pour être éligible, l’installation est à réaliser dans une maison construite il y a plus de deux ans.

Enfin, une réduction de TVA est également applicable sous réserve d’engager un professionnel pour le projet. Au lieu de payer 20%, le bénéficiaire ne règle que 5,5% de taxe.